Vous devriez installer le plug-in Flash.
[home sweet home ][chroniques]
Tara King th - Stellar fantasies - Petrol Chips Productions


Tracklist (CD) :
1. Orbital awakening
2. Stellar Journey
3. Aboard the Asterion
4. Landing on Neuron
5. Lady Robot
6. Aïa
7. Robotic Romance
8. Cosmic Nap
9. Barren Hallucinations
10. Celestial Echoes
11. Zero gravity
12. Cosmoscillations
13. Between Space and Time
14. Where Eternity Starts
 
Tara King th
Tara King th
Stellar fantasies
[Petrol Chips Productions]
(2017)

This is a quite a journey. Trippin' for the big launch? Lift off! Ray Borneo takes you on a 30 or so minute ride into orbit. En route... well that's a different story from here. Sloppy re-entry navigation gives the fair amount of thrill. You'll meet , hear and feel unknown creatures on Neuron. Not your perfect 3D cgi Avatar-like clones. Rather your classic lo-fi sci-fi afternoon film from the fifties or the sixties. Ray Borneo unravels old 'new worlds' before us. And we want to go on.

Plus d'infos :
http://www.petrolchips.com/
http://www.tkth.com
Pour ce disque impeccable Ray Borneo est à l'oeuvre tout seul. Un peu comme ce 'trip' aux confins de la galaxie library music pour une épopée pop seventies. L'angle de la science-fiction vintage ( les habillages, le décor disons) n'est qu'un parti pris et la Sf envisagée n'est pas celle des effets spéciaux. Plutôt celle où on réfléchissait un peu à l'humain et à son avenir. Pour ce nouvel album Ray Borneo nous convie à bord de l'Asterion à la recherche de la vie extra-terrestre ou de sa propre moitié d'existence ou peut-être même les deux en même temps. Une histoire à suivre comme un livre chapitre par chapitre. On y cherche l'amour (Aïa), la chaleur(Lady Robot), le réconfort( Cosmic Nap) ou l'oubli de soi (Celestial Echoes). Ray Borneo semble en pleine quête existentielle pour cet album lequel vient sans faille s'ajouter à l'impeccable discographie de Tara King Th.
Take8
Note du chroniqueur : (5/5)
un bonhommeun bonhommeun bonhommeun bonhommeun bonhomme
Publié le : 23 Octobre 2017.

A recommander à ceux qui aiment :