Vous devriez installer le plug-in Flash.
[home sweet home ][chroniques]
Ryat - Totem - brainfeeder


Tracklist (CD) :
1. Windcurve

2. Owl

3. Howl
4. Seahorse

5. Hummingbird

6. Footless
7. Invisible ours
8. Object mob
9. Invisibility cage
10. Raiz

11. Totem
 
 
Ryat
Totem
[brainfeeder]
(2012)
Distribution : PIAS



Plus d'infos :
http://www.brainfeedersite.com/
http://ryat.info/RYAT/RYAT.html
Ryat Totem
fan de ...
Bjork a eu une fille ! En 2012 celle-ci sort un disque qui picore dans les œuvres de maman.
Ok elle l'a bien cherché , cette comparaison un peu facile sur la façon d'arranger un titre ( beats sourds en avant, voix en retrait avec réverb, instrumentation électronique pointue, arty mais qui reste accessible) et de troublantes ressemblances ( avec Lilith, titre de Plaid chanté par Bjork).
Même si la signature vocale, la parenté avec Bjork semble évidente de prime abord le propos est d’emblée plus conceptuel. Si les climats, les arrangements évoquent l'islandaise, Ryat parvient à transformer ce lourd héritage ( après tout bjork fait partie de la génération précédente) et trouve son propre style notamment en jouant sur la rhythmique. On est loin de la jeunesse autrefois irrésolue de sa tante distante de plusieurs milliers de kilomètres. Le travail sur les rythmes, beaucoup plus syncopés et donc surprenants nous éloigne du phénomène du « clone qui a vampirisé les trois premiers albums de son artiste préféré ».
Dans cette efficace alternance de séquences diaphanes et saturées d'accès un tantinet plus âpre que les mignonnettes islandaises les poupées russes de Ryat dévoilent, à chaque fois qu'on en soulève la partie supérieure, une structure assez expérimentale. Bien sûr on apprécie la guitare qui surgit sur footless. Quand invisibly ours décolle on est transporté dans son univers propre, enfin. Totem aurait pu être raccourci à la taille d'un EP avec les titres les plus expérimentaux et les plus éloignés de l'islandaise qui rôde autour. Ryat doit trouver sa voie. Pour le moment elle est derrière.
Erik
Note du chroniqueur : (4/5)
un bonhommeun bonhommeun bonhommeun bonhomme
Publié le : 06 Juillet 2012.