tete
Vous devriez installer le plug-in Flash.
[home sweet home ][chroniques]
Quasi Dub Development - Limousine to the Guillotine - rump recordings


Tracklist (album) :
1. A Rudder Flu
2. Cobalt Marmelade Pump
3. Dormitory Nozzle
4. Loose Leach
5. Knotty Moss
6. Guts and Flowers
7. Horn Therapy
8. Ink Lingerie Techniques
9. Elastic Plastic
10. Joystick Attack
 
Quasi Dub Development
Quasi Dub Development
Limousine to the Guillotine
[rump recordings]
(2011)

BONUS TRACKS pour les versions numériques:
Muddy Napkin
Floating Furniture
Big Fluffy Tyres
REMIXES:
Guido Möbius: Quadubment
Jason Forrest: A Rudder Flu
Loopspool (tied + tickled trio): Guts and Flowers 2nd Order
Thomas Knak (aka Opiate): Joystick Dub Attack
Kim Hiorthøy: Elastic Plastic Remix

Plus d'infos :
http://www.rump-recordings.dk/
http://www.rump-recordings.dk/artists/11
Durable Attack

Du dub du Nord voilà de quoi réchauffer un été qui n'en a pourtant pas vraiment besoin...
Quasi Dub Development, rappelons-le, est la collaboration entre Luca Fadda, Alessandra Coronas et Frank Schültge Blumm . Le son très bricolage de celui qui officie d’ordinaire chez Morr Music dévore les fondamentaux du dub pour mieux les régurgiter après. Les choix instrumentaux ( les cuivres sont à l'honneur sous la houlette de Luca Fadda) ne sont plus ceux d'apprentis bidouilleurs mais le principe même de leur parcours pour Rumpistol.
Livré toutefois sans tension ce « presque dub » sonne plus proche d'un Buena Vista Social Club version dub que de HighTone ou Improvisators Dub . Le Quasi Dub development chemine à petits pas au gré de son univers assez feutré mais indéniablement bien composé. Les machines ne sont jamais livrées à elles-mêmes à cracher des boucles numériques insipides. Elles ne se ressentent vraiment que pour les effets ( delay, reverb)... Il y a peu de conjectures, de dérives et, le problème souvent de cette écriture, de rallonges. Bref ils savent exactement ce qu'ils font au risque de déplaire aux amateurs d'improvisations. Plus de l’artisanat que du soundSystem. Plutôt drôle pour un album qui s'est écrit sans que les artistes ne se rencontrent physiquement. Au lieu d'ajouter de la distance la méthode semble avoir resserré les liens de la production.
Un développement qu'on veut bien voir durable.
Erik
Note du chroniqueur : (4.5/5)
un bonhommeun bonhommeun bonhommeun bonhommeun demi-bonhomme

Publié le : 22 Août 2011.

A recommander à ceux qui aiment :