Vous devriez installer le plug-in Flash.
[home sweet home ][chroniques]
BlockHead - Music by cavelight - Ninjatune


Tracklist (CD) :
1. Insomniac Olympics
2. Carnivores unite
3. You’ve Got Maelstrom
4. Sunday Seance
5. A Better Place
6. Road Rage Breakdown
7. Triptych Part 1
8. Triptych Part 2
9. Triptych Part 3
10. Jet Son
11. Breathe And Start
12. Music By Cavelight
 
BlockHead
BlockHead
Music by cavelight
[Ninjatune]
(2004)
Distribution : Pias

Blockhead a grandi dans le centre ville de New York, fils d’un artiste, il a très vite trouvé sa passion pour la musique. Bercé par une très large gamme de son surtout en Hip Hop, il a construit sa propre collection de cd avec d’innombrables artistes en la matière.
Apres une brève période en tant que MC, il s’est vite rendu compte que sa vraie vocation pour le hip-hop n’était pas derrière un micro mais plutôt derrières les machines.
Il commença par produire 9 pistes de l’album float d’Aesop Rock, s’ensuivirent des collaborations avec des géants de l’indie tels que Slug of atmosphere , Mike Ladd ( !K7 ). Music by cavelight c’est le titre du premier album de Blockhead qui s’avère être comme le meilleur son hip-hop instrumental que vous ayez écouté en ce début d’année.
La mélancolie et la complexité sonore en font vraiment un album d’une rare élégance et d’une très grande classe. D’ailleurs on retrouve une très nette ressemblance avec des artistes du même label surtout sur le morceau { Insomniac Olympics qui s’apparenterait à un { Pick up } de Bonobo, alors que { Sunday Seance} , { Road Rage Breakdown} évoquent l’esprit mélancolique du premier album de ce dernier : animal magic . Tandis que le plus orchestral/disco { Carnivores unite } nous dévoile des beats plus dance floor en gardant un univers fataliste et sombre.
On touche également au côté oriental avec { music by cavelight } grâce aux flûtes et aux violons venus se greffer au morceau tel que l’aurait fait Thievery Corporation .
Qui pourrait contester que blockhead n’ait pas une imagination débordante qui vient justement compléter l’émotion de sa musique ? La structure du rythme s’étoffe grâce à un style break jazz à la manière d’un Amon Tobin comme sur { breathe and start } et enfin on peut apprécier les bidouillages vocaux afin de créer un feuilleton d’effets chorals ainsi que l’univers à la fois luxuriant et sombre que dégage la trilogie { Triptych (part1,2,3) }.
Blockhead est désormais signé dans l’écurie des Ninjas british, ces derniers ne pouvaient que l’accepter à bras ouvert tant l’atmosphère cinématique de cet album est captivante.
Il réalise un joli coup de maître pour sa première sortie…on attend la suite de ses œuvres avec impatience !
Sylvain
Note du chroniqueur : (4/5)
un bonhommeun bonhommeun bonhommeun bonhomme
Publié le : 20 Octobre 2005.
Plus d'infos :
http://www.ninjatune.net
http://www.ninjatune.net/blockhead/

Postez vos commentaires sur le forum